Comment dresser son chien facilement

Avis Dressez votre chien en 15 minutes par jour Livre Pdf

Comment dresser son chien facilement

Site officiel :  www.dressagepourchiens.net

Pour dresser son chien, on a longtemps utilisé la méthode du bâton et de la carotte : punir un comportement négatif et récompenser un comportement positif. Avec les travaux du russe Pavlov (Prix Nobel en 1904), des ressorts mécaniques sont mis en lumière, qui étaient déjà utilisés mais non formalisés. On peut considérer Pavlov comme le père du behaviorisme, la science du comportement ou comportementalisme.

Comment dresser son chien facilement

Le schéma primitif est celui-ci : observant que le chien salive quand on lui place un morceau de viande dans la gueule, on fait suivre le placement de la viande par un son caractéristique, par exemple une sonnerie. Après un certain nombre de répétitions de ce processus, on constate que le chien salive dès qu’il entend la sonnerie.

Plus besoin de viande ! Les applications de cette découverte sont nombreuses et sont toutes axées sur la substitution de la récompense (la viande) par son équivalent virtuel (un son) pour obtenir un effet (la salivation ou tout autre comportement).

La méthode du criquet fonctionne

La méthode du criquet fonctionne ainsi, par conditionnement pavlovien. Est-il besoin de préciser que le conditionnement pavlovien fonctionne aussi bien avec les animaux qu’avec les enfants et les adultes ?

Les faux rires qui émaillent les sitcoms en sont un exemple : le spectateur rit (effet souhaité) parce que le signal virtuel (les faux applaudissements et les faux rires) se substituent à la récompense (pas besoin que la situation soit drôle). Les ressorts de l’humain ne sont donc pas tellement différents de ceux du chien.

Après Pavlov, dont le système débouche dans tous les cas sur l’effet désiré (la salivation, le rire), le psychologue Skinner met en évidence le conditionnement instrumental, qui ne produit un effet que si le sujet opère une action.

C’est le test du rat dans le labyrinthe, qui reçoit de la nourriture quand il appuie sur un levier. Très vite, il comprend la relation entre son acte et l’effet : c’est le renforcement positif.

Cette technique est beaucoup utilisée dans le dressage des chiens

Cette technique est beaucoup utilisée dans le dressage des chiens pour qu’ils en viennent d’eux-mêmes à rechercher les actions, qui plaisant au maitre, entraînent une récompense. Notez que cette récompense n’est pas obligatoirement matérielle (nourriture) mais peut être une caresse, un mot de félicitation voire un simple geste d’approbation – un regard et un mouvement de la tête suffisent.

Aujourd’hui, les choses sont claires : les animaux, et en tout cas les chiens, éprouvent des sentiments. Et même si le très grand public et beaucoup de maitres hésitent encore à reconnaître ce fait, et craignent confusément l’empathie, il faut en tenir compte dans le dressage. Là où il faut encore et toujours se garder de l’anthropomorphisme.

C’est dans l’interprétation que nous pouvons faire des actes des chiens. Un chien qui pose sa patte sur le chien, avec lequel il vient de se battre et qui a adopté une attitude de soumission n’est pas un geste de victoire pareil à celui du chasseur de fauves qui pose le pied sur la dépouille du lion abattu, c’est un geste d’apaisement. Le signe qu’il considère l’affaire comme clôturée et qu’il fait grâce au vaincu.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.